jeudi 1 février 2007

La Retraite de Russie


Petit Montparnasse
31, rue de la Gaîté 75014 Paris
Métro : Gaîté ou Edgar Quinet
Tel : 01 43 22 77 74

Edouard (Pierre Santini) est enseignant. Alice (Catherine Rich), férue de poésie, prépare une anthologie sur les amours malheureuses. Dès son apparition, on découvre une Alice survoltée, tourmentée, bavarde à en être soûlante. C'est un véritable ouragan qui vient troubler le paisible exposé qu'Edouard dressait à leur trentenaire de fils, Jimmy (Julien Rochefort) d'un livre sur la Retraite de Russie. On comprend aisément que, devant une épouse aussi exaltée, Edouard ait trouvé refuge dans la lecture. Quant au fils, écartelé entre une mère excessive et un père limite taiseux, il n'a pas encore trouvé sa personnalité. Il essaie respectueusement de plaire à ses deux parents et, du coup, il est sans cesse pris en otage au détriment de son propre épanouissement... Lors d'une de ses visites, son père lui apprend qu'il s'est épris d'une autre femme et qu'il est sur le point, après plus de trente ans de vie commune, de quitter le domicile conjugal. Le hic est de l'annoncer à Alice qui ne cesse de le harceler et de clamer son amour pour lui...
Cette pièce à trois personnages repose sur le jeu tout en opposition des comédiens. Catherine Rich est époustouflante dans des scènes dans lesquelles elle est carrément hystérique. Véritablement hallucinée, elle en fait parfois peur. Sa souffrance ne peut pas être tiède. C'est une romantique exacerbée qui vit dans l'illusion d'un couple idéalisé. Elle est fracassée par l'annonce du départ d'Edouard... Pierre Santini campe un personnage tout en retenue. Ses gestes sont lents, ses propos toujours mesurés. Il s'était mis en hibernation et il renaît à la vie. Quant à Julien Rochefort, il est touchant de justesse en garçon mal dans sa peau, mal dans sa vie, mal assuré... Servis par de tels comédiens, les dialogues, percutants à souhait, apportent à cette pièce a priori pas facile un grand moment de jubilation. A voir...

1 commentaire:

david a dit…

merci