mercredi 7 novembre 2012

Amaury Vassili


Una Parte Di Me
Paroles de Vassili Amaury, Davide Esposito et Daniel Moyne
Arrangements de Quentin Bachelet et Skydancers
(Warner)

Agé seulement de 23 ans, Amaury Vassili continue de s’affirmer comme une des plus belles voix que l’on puisse entendre actuellement. En se penchant sur son berceau, les fées devaient être de fort bonne humeur car elles ont gratifié le bambin de deux qualités essentielles pour faire carrière dans la chanson : le charme et le talent.
Les deux premiers albums de ce jeune phénomène, Vincero, en 2009, et Cantero, en 2010, ont tous deux été certifiés Double Platine. L’engouement qu’il a provoqué a largement dépassé nos frontières pour conquérir le public international. Fort de cette reconnaissance planétaire, cet authentique autodidacte nous présente aujourd’hui son troisième opus, Une Parte Di Me (Une partie de moi) dans lequel, on le sent, il s’est vraiment fait plaisir.

Une fois de plus, il place la barre très haut. Sans aucun complexe, il s’est ingénié à mettre des textes sur quelques unes des plus célèbres mélodies du répertoire classique signées – excusez du peu – Tchaikovsky, Brahms, Chopin, Fauré, Mozart, Borodine, Bach, Pachelbel, Grieg, Debussy... Puis, s’appuyant sur ce socle musical incomparable, il y a mis sa propre touche avec une interprétation que l’on peut qualifier de « pop lyrique ». Le résultat est tout simplement magnifique. Il n’y a pratiquement que des « tubes » !

J’ai particulièrement apprécié :
-          Silenzi Tra Noi, d’après la symphonie n°3 de Brahms en duo avec Sofia Essaïdi.
-          Con Te, d’après une Nocturne de Chopin.
-          Una Parte Di Me, d’après le 1et mouvement de la 40è symphonie de Mozart.
-          Siamo Il Futuro Noi, d’après la danse Polovtsienne du Prince Igor de Borodine avec chœurs d’enfants.
-          Il Lago Dei Cigni, d’Après Tchaikovski en duo avec Dominique Magloire, une des révélations de l’émission télévisée The Voice.
-          Insieme A Lei, d’après la Sonate N° 17 de Mozart.
-          Tous ensemble pour demain, d’après la danse Polovtsienne du Prince Igor de Borodine, la seule qu’il chante en français.
-          Ma préférée étant peut-être Sogno d’Automno, d’après Grieg, pour son interprétation délicate et puissante à la fois.

En fait, j’ai tout aimé... C’est un beau, très beau travail. Un pur régal acoustique.

Aucun commentaire: