samedi 1 décembre 2012

Bénureau "Best of"


La Cigale*
120, boulevard de Rochechouart
75018 Paris
Tel : 01 48 65 97 90
Métro : Pigalle / Anvers

Spectacle écrit par Didier Bénureau, Eric Bidaud, Dominique Champetier, Anne Gavard
Mis en scène par Dominique Champetier
Musique de Didier Bénureau
Avec Les Cochons dans l’Espace : Pascal Bétrémieux (guitare), Amaury Blanchard (batterie), Julie Darnal (claviers), Dominique Greffier (basse), Michel Aymé (guitare)

Présentation de Didier Bénureau : « En fait, l’idée de reprendre mes anciens sketchs une dernière fois ne m’excitait pas du tout. C’est lorsque mon producteur (C'est-à-dire moi-même) a proposé au comédien (toujours moi) de jouer ce spectacle avec un groupe de rock, que le désir est monté… La Cigale, des musiciens… et moi ! Au milieu ! Jouant mes sketchs ! Toutes mes chansons idiotes, mes gesticulations dansées ! Jouant de l’ukulélé, chantant Moralès, La maman de ma maman avec un groupe de rock ! Voilà, c’est ça l’idée : un best of en musique ! »

Mon avis : Cet homme est fou, complètement fou ! Et dans son Best of, il parvient encore à dépasser toutes les limites. Il nous fait la totale. Il joue la comédie, il chante, il danse, il grimace, il s’amuse…
A partir du moment où il a décidé de mettre le one man show entre parenthèses pour se consacrer au théâtre en 2013 et de rejouer une ultime fois ses sketchs les plus célèbres, il peut se permettre d’y aller à fond, de lâcher les chiens. Ou plutôt les cochons. En effet pour ces dernières représentations qui verront leur terme le 13 janvier 2013 au théâtre Déjazet, il s’est entouré de la joyeuse bande des Cochons dans l’espace. Deux cochonnes (à la basse et aux claviers), et trois cochons (aux guitares et à la batterie)… Avec l’apport de Didier, on aurait plutôt envie de les rebaptiser Les Cochons dans les spasmes tant nos zygomatiques sont mis à rude épreuve.

Il n’y a pas de round d’observation. Les Cochons, dont on attendrait plutôt qu’ils jouent de musique soue, sont résolument rock’n’roll. Ils permettent ainsi à Bénureau de nous servir une entrée à rendre jaloux Mick Jagger. Jugez plutôt : déhanchements lascifs, déplacements chaloupés, petits sauts de cabri, entrechats à la Bourvil… Il s’en donne à corps joie.
Après cette introduction frénétique, les musicos s’étant retirés, il ouvre dans le volet one man show en interprétant ses anciens sketchs, ses tubes. Le spectacle va être ainsi conçu, quelques sketchs à la suite entrecoupés par une chanson. C’est redoutablement efficace. Didier Bénureau ne s’offre aucun répit. Pas question de s’économiser alors qu’il sait qu’il les campe pour les dernières fois ses personnages odieux, lamentables, pathétiques, vicieux, indignes, parfois même naïfs. Quel bonheur que de retrouver dans un même spectacle le père de famille « heureux », la belle-mère sadique (Allo Patricia), le chanteur lyrique irradié, le militant, le miroir à deux faces, le chevalier anglais, le vieil évêque travesti, l’homo amoureux d’un Allemand pendant la guerre, la cérémonie du mariage… Sans compter l’hommage rendu par une garçonnet de 10 ans et demi à Julien Coupat et, sans doute la séquence la plus attendue de tout le public, l’élégie à Moralès.

Si, par méconnaissance ou négligence, vous n’avez jamais assisté à un spectacle de Didier Bénureau, ne manquez par celui-ci. Il y livre avec une incroyable générosité sa substantifique moelle. Il fait ce qu’il veut avec sa voix et avec son corps. Jamais vous n’aurez été les témoins de chorégraphies aussi improbables. C’est un comédien hors pair, son jeu est d’une précision clinique. Ses mimiques, sa gestuelle sont absolument irrésistibles. Il est unique dans ce registre. Tout au long de son spectacle, je me suis demandé où il allait puiser toute cette énergie digne d’un sportif de haut niveau. En toute sincérité, il FAUT voir Bénureau au moins une fois dans sa vie. Mais de grâce, dépêchez-vous…

  • Prolongations au théâtre Déjazet du 18 décembre au 13 janvier

1 commentaire:

Anonymous a dit…

Comment j'ai retrouvé mon mari divorcé avec l'aide du sortilège d'amour du Dr ODION ... Je m'appelle Silvia Andreea. Quand je lis un témoignage en ligne sur la façon dont le Dr ODION, le grand et le plus puissant lanceur de sorts, aide à ramener le mari du divorce EX LOVER. Je me demandais comment cela pouvait être vrai, parce que beaucoup m'ont laissé tomber dans le passé sans aucun résultat de leur part. Je laisse juste le message passer et je me déplace sur le forum. À mon avis, une personne a posté et dit un lanceur de sorts testé et de confiance. Après avoir lu le courrier, c'était de ce même homme, le Dr ODION, dont elle parlait. Je n'ai donc pas d'autre choix que de vérifier vraiment comment il fonctionne. J'ai été totalement dévasté lorsque mon mari bien-aimé m'a quitté. C'était comme si mon monde entier disparaissait dans le chagrin et la douleur. Je sais que cela semble étrange mais de tous les lanceurs de sorts que j'ai contactés, il était le seul à me donner cette impression d'être si vrai et confiant. Plus que ses paroles, il a ramené mon mari et il a réalisé tous mes souhaits. Il est maintenant fidèle, fait attention à moi, il m'offre des fleurs tous les dimanches, et nous sortons souvent au cinéma et au restaurant. mon mari est venu me voir et s'est excusé pour les torts qu'il a commis et a promis de ne plus jamais recommencer. Depuis lors, tout est revenu à la normale. Ma famille et moi vivons à nouveau heureux ensemble .. Je serai à jamais reconnaissant d'avoir transformé ma vie de l'enfer au paradis! Je crois que ceux qui ont besoin d'aide devraient lui demander de l'aide. Que Dieu continue à vous utiliser pour sauver une relation brisée. Pour tous ceux qui ont un problème matrimonial, des problèmes de divorce, un amant perdu ou tout autre problème lié à la relation, vous pouvez le contacter (drodion60@yandex.com) le lanceur de sorts ultime via l'adresse e-mail: ou WhatsAPP lui sur son numéro de portable +2349060503921