jeudi 24 septembre 2009

Mozart, l'opéra rock


Palais des Sports
Porte de Versailles
75015 Paris
Tel : 08 25 03 80 39
Métro ou tramway : Porte de Versailles

Livret écrit par Dove Attia et François Chouquet
Mis en scène par Olivier Dahan
Chorégraphies de Dan Stewart
Décors d’Alain Lagarde
Lumières de Jacques Rouveyrollis
Costumes de Gigi Lepage
Avec Mikelangelo Loconte (Mozart), Claire Pérot (Constance Weber), Florent Mothe (Antonio Salieri), Mélissa Mars (Aloysia Weber), Solal (Léopold Mozart), Maeva Méline (Nannerl Mozart), Marie Lenoir (Anna Maria Mozart), Yamin Dib (Rosenberg), Nuno Resende (Gottlieb Stéphanie), Patrice Maktav (Da Ponte), Merwan Rim (l’aubergiste)…

Ma note : 7,5/10

L’histoire : Mozart, l’éternel adolescent à l’insouciance arrogante, artiste sensible et profond, est en quête d’un absolu musical et de la reconnaissance d’un père dont il ne pourra jamais s’affranchir. Il est également le premier artiste libre de tous les temps, un génie révolutionnaire et précurseur.
Le spectacle commence au moment où son destin bascule : Colloredo devient le nouveau prince-archevêque de Salzbourg. C’est un homme austère et autoritaire qui s’avère totalement hermétique à la musique de Mozart et allergique à la fougue et à l’impertinence du personnage… Mozart a 20 ans. La vie à Salzbourg devient vite intenable. Il décide alors de quitter sa ville en compagnie de sa mère en quête d’un avenir meilleur dans une capitale européenne… Le périple du compositeur va être jalonné d’échecs et de cruelles déconvenues. Aucune cour européenne ne l’engage. Il connaît sa première déception amoureuse avec Aloysia Weber… Sa mère meurt à paris, une ville qui le rejette et l’humilie. Quand il rentre à Salzbourg, c’est pour y apprendre le décès de l’impératrice d’Autriche…

Mon avis : Déjà, sur le plan du visuel et de l’esthétique, ce spectacle nous en met plein les mirettes. Nous sommes carrément dans un film en technicolor à la Barry Lyndon. Tout y est somptueux : les décors, les costumes, les lumières. Quelques tableaux sont dignes de véritables toiles de maîtres. Il faut saluer le travail effectué par Olivier Dahan qui nous a concocté quelques scènes réeellement cinématographiques dans lesquelles on retrouve sa patte "petit-poucetesque". Une seule, à mon goût, me semble superflue : celle où les muses apparaissent à Mozart. Elle ralentit l'action et détourne le propos.

Autre plan hyper positif, la distribution. Mikelangelo Loconte, quasiment omniprésent, apporte au personnage de Mozart toute sa fougue, sa folie, son insouciance. Il saute partout, embrasse à bouche-que-veux-tu tout ce qui porte jupons, s’amuse et rit comme un petit fou ; et, parfois, il laisse filtrer son extrême sensibilité, exprime sa révolte contre les injustices, s’insurge contre ceux qui veulent brider sa liberté d’artiste… Un très beau rôle dans lequel Mikele démontre d’indéniables qualités de comédien.
A ses côtés, les cinq autres rôles principaux, assurent eux aussi ; tant par leur qualité vocale (un minimum tout de même pour un spectacle musical), que dans leur présence scénique et dans leur jeu. Casting sans faute. La partie de cache-cache sentimental entre les deux sœurs devenues rivales est particulièrement bien dessinée et interprétée par Claire Perrot et Mélissa Mars. Maeva Méline, toute en douceur et légèreté, apporte au personnage de la sœur de Mozart une formidable tendresse qui passe la rampe. Elle n’est, vis-à-vis de son frère et de son père qu’amour et tolérance… Florent Mothe, dans le rôle de Salieri, a choisi d’en faire un homme très réservé, limite psychorigide, au maintien hiératique, mais brûlant d’un feu intérieur ; Mozart lui fait certes de l’ombre, mais il en reconnaît son génie avec une honnêteté qui l’honore. Lui, il n’a que du talent… Quant à Solal, dans le rôle du père de Mozart, il fait parfaitement passer la souffrance qui habite cet homme autoritaire, écartelé entre son désir de réussite professionnelle pour son rejeton et l’amour qui lui porte. Mais il est bien forcé de faire passer la raison avant les sentiments.
Rayon comédiens, j’ai noté qu’il se passait quelque chose à chacune des apparitions de Yamin Dib, qui incarne le comte Rosenberg. Un rôle en or pour cet artiste protéiforme car il est le seul dont l’attitude caricaturale, l’acharnement contre Mozart et la mauvaise foi amènent une franche note d’humour. Dès qu’il apparaît, la salle est en joie. C’est donc un élément on ne peut plus positif pour l’équilibre de ce spectacle. Très importants, les seconds rôles. Il en est d’ailleurs un peu de même pour ce qui concerne la comédienne qui joue madame Weber, calculatrice, opportuniste et truculente à souhait.

Côté chansons, deux tubes enfièvrent la salle, Tatoue-moi et L’assassymphonie. Personnellement, j’ai aussi beaucoup apprécié les interprétations de Six pieds sous terre et de Si je défaille. Quant au tableau illustrant Bim bam boum, c’est un petit bijou d’esthétique.
Musicalement, le cocktail musique classique/rock’n’roll est tout-à-fait réussi. D’autant qu’il est servi en live, chose qui apporte une réelle énergie et une belle dynamique. Et il est bon de repérer ça et là une de ces mélodies mozartiennes qui sont quasiment des standards. Une seule critique, pour l’amoureux des mots que je suis, la musique est parfois un tantinet trop forte, ce qui peut nuire à la compréhension des paroles (sauf, bien sûr, celles des différents tubes que la salle connaît déjà par cœur).
Enfin, il y a le déroulement de l’histoire. Le challenge n’était pas aisé à relever tant la vie de Mozart, pour brève qu’elle fut, a été agitée. C’est qu’il a énormément voyagé le bougre. La difficulté était donc de synthétiser toutes les étapes de sa vie depuis ses 20 ans jusqu’à sa mort, à 35 ans. Là aussi, le pari est réussi, car on comprend toujours parfaitement la situation dans laquelle notre petit génie se trouve ainsi que tous les problèmes auxquels il est confronté. Ces éléments, indispensables, amènent une alternance entre scènes intimistes parlées et les scènes mettant en présence de nombreux personnages (cour, salons, taverne, échoppe de la famille Weber…). Ce qui fait que le premier acte comporte deux-trois petites plages un peu plus lentes et statiques qui s’avèrent toutefois nécessaires pour une bonne lecture de l’action. Quant au deuxième acte, placé entre émotion(s) et folie, il est impeccable.
Esthétiquement, musicalement, artistiquement, Mozart, l’opéra rock, est donc à la hauteur de ses promesses et on quitte le palais des Sports enchanté (comme la flûte du même nom).

16 commentaires:

Rachel a dit…

Vous êtes le seul ayant fait une critique vraiment très positive que j'ai vu jusqu'alors ! J'ai commencé à m'y intéresser ce matin et je commençais à me dire que ça devait être très décevant... mais peut-être pas au final ! Merci !

PS : Je vais probablement faire de la pub pour votre blog sur mon Twitter ! Mon adresse : http://twitter.com/Check_This_Net !

Cdt.

Anonyme a dit…

J'ai déjà vu le spectacle trois fois, un vrai régal.
Enfin un spectacle musical différent, forcément ça secoue la critique !

Un casting parfait, provocant, opera bouffon, musicalement sublime et coup de chapeau au livret et aux tableaux.

Des artistes extraordinaires ! J'espère pouvoir le revoir

Anonyme a dit…

Bravo à vous pour votre très belle et si juste critique.Après y avoir assisté hier soir,j'en suis ressorti totalement ébahi,sous le charme de cet opéra rock qui m'a transporté dans un univers musical et artistique fabuleux.
Un immense bravo à l'ensemble des artistes,tous plus charismatiques les uns que les autres et qui m'ont fait ressentir parfaitement toutes les émotions du spectacle.
Un immense bravo aux producteurs qui ont crée cet opéra rock et qui m'ont permis de passer une soirée fabuleuse et mémorable.
A tous,allez-y,vous ne serez pas déçus!!!!!!!!

Christian a dit…

Bravo à vous pour votre très belle et si juste critique.Après y avoir assisté hier soir,j'en suis ressorti totalement ébahi,sous le charme de cet opéra rock qui m'a transporté dans un univers musical et artistique fabuleux.
Un immense bravo à l'ensemble des artistes,tous plus charismatiques les uns que les autres et qui m'ont fait ressentir parfaitement toutes les émotions du spectacle.
Un immense bravo aux producteurs qui ont crée cet opéra rock et qui m'ont permis de passer une soirée fabuleuse et mémorable.
A tous,allez-y,vous ne serez pas déçus!!!!!!!!

Audey a dit…

Très bonne critique ...
Ca fait plaisir qu'un tel bijou peut être aprécié a sa juste valeur
Je suis une grande fan de la troupe, en particulier de Mikele et Merwan, donc je manque surement d'objectivité, mais les impressions que j'ai de ce projet sont excellentes et votre critique vient confirmer mes impressions ...
Celà ne me donne que plus hate d'aller les voir ...

Angie a dit…

Je crois qu'il n'y a rien à rajouter. C'est mot pour mot ce que j'aurai pu dire, et ce que j'ai ressenti.
J'ai déjà été voir le spectacle 2 fois, j'ai mon billet pour une 3ème... Je crois que ça ne trompe pas.
Une mention spéciale pour ma part à "Je dors sur des roses", où les larmes perlaient au coin de mes yeux. Époustouflant !

olympio a dit…

merci pur cette belle "critique" ca nous change de certains de vos confreres....pas tous haureusement,
et d'autres , qui comme vous ,ont été assez bluffé en quelque sorte

merci
/olympio/

Anonyme a dit…

Je sors de ce spectacle : c'était nul!!! Soporifique. Quelle honte!!! Et pourtant, les chanteurs ne déméritent pas. Mais il faut bien reconnaître que chanter de la soupe pendant plus deux heures, on finit par attraper une indigestion!!! En résumé, ce pseudo show s'adresse aux 10 - 16 ans et plus particulièrement aux jeunes filles qu'il fallait voir se tomber en transe à la fin du spectacle...

Anonyme a dit…

Payer 130 euro pour ca, c est une honte, le spectacle n est t pas a la hauteur de ceux qui est annoné. On s ennuie, on attend d etre emporté et on fini par trouver le temps long...de plus on diserne pas qui chante, qui joue...c est un spectacle de la grnerations star ac.dommage 7 millions d euro pour pondre ça...

Anonyme a dit…

votre critique est bonne mais si vous n'avez pas surpris le musiciens et entre autre "le clavier " vous avez manqué un grand moment de musique qui prend aux tripes!!

vanessa a dit…

J'ai pu voir le spectacle 2fois et je ne m'en lasse pas! Les artistes sont vraiment doués, ont une voix superbe et interpretent à merveille leur rôle. Ils sont qui plus est accompagnés d'un groupe pop et un orchestre en live. Les costumes sont somptueux, les nombreux décors incroyables, les jeux de lumière époustouflants ! A voir absolument !

momo a dit…

j'adore votre musique =)vous etes trop fort j'espère bientôt venire voir votre spéctacle GROSSE BIZZ


je vous n'aimes

Anonyme a dit…

Une merde infâme, une daube grotesque. De la merde pure!

Anonyme a dit…

J'ai vu le spectacle dimanche soir à Amnéville... je pense que les comédiens-chanteurs devaient être fatigués, malheureusement...
J'attendais avec impatience "l'opérap" ma préférée, mais je ne l'ai pas entendue ainsi que 2 ou 3 autres chansons, il y a aussi eu des petits déraillement de voix et un petit oubli dans les textes, fort admirablement rattrapé cependant!
Globalement en dehors des chansons manquantes (par rapport au CD) j'ai quand même trouvé le spectacle pas mal, des jolis costumes et un mélange entre classique et rock habilement réalisé.
Pas de chance pour ceux qui ont payés 130€, je suis d'accord ça ne les vaux pas! Ma place n'a couté que 30€... alors je trouve que le rapport qualité prix est très bon!!
Et puis il est vrai que c'est un spectacle, comme tant d'autres, réservé plutot à une jeune population féminine!!

anaïs a dit…

ah enfin une bonne critique qui dit la vérité !!!!!!!
(ce sont toujours ceux qui en font le moins qui disent le plus de mal sur tout) cassé :)

Mozart l'opéra rock est tout simplement génial, concocté par des gens qui savent ce qu'ils font et merveilleusement interpreté par des artistes de talent, ils sont géniaux !!!!!

je ne veux pas être méchante mais ceux qui disent que c'est nul, c'est vous les nuls, vous ne savez pas apprécier les bonnes choses, voilà !!!!!

Anonyme a dit…

je ne comprend pas ceux qui dise que le spectacle ne vaut pas une place a 130 euro. se spectacle est enorme. J'ai pu le voir qu'en dvd malheureusement.
J'aimerai bien reussir a trouver une petite place pour voir en vrai.
Je m'en lasse pas. J'adore.
quand a la critique, bravo. Elle ne peut pas etre encore mieux ecrite.